La sobriété énergétique, le futur de notre consommation

Accélération du réchauffement climatique, conflit ukrainien… Plus que jamais, la transition énergétique est une priorité. La France doit parvenir à se dégager de sa dépendance au pétrole, gaz naturel, charbon. D’ici 2050, elle doit diminuer de 40 % sa consommation énergétique1. Cette ambition exige une transformation durable des habitudes et comportements. Le 6 octobre 2022, la Première ministre, Élisabeth Borne et la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, ont dévoilé le plan de sobriété énergétique. L’objectif ? Abaisser de 10 % la consommation de la France à l’horizon 20242.

 

Plan de sobriété énergétique : une co-construction secteur par secteur

Le 23 juin 2022, Élisabeth Borne a confié à Agnès Pannier-Runacher un chantier sur la sobriété énergétique3. Administrations publiques d’État, collectivités territoriales, entreprises : tous doivent se doter de feuilles de route opérationnelles. Le but est de simplifier la mise en œuvre de mesures d’économies d’énergie efficaces, acceptables sur le terrain.
Pour couvrir les consommations d’énergie des grands acteurs de la vie quotidienne des Français, neuf groupes de travail sectoriels ont été formés :

  1. L’État exemplaire : Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques.
  2. Les entreprises : Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein Emploi et de l’Insertion.
  3. Les établissements recevant du public (ERP), activités tertiaires, marchandes : Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme.
  4. L’industrie : Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie.
  5. Le logement : Olivier Klein, ministre délégué chargé de la Ville et au Logement.
  6. Les transports : Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports.
  7. Le numérique, le progrès technologique : Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications.
  8. La culture, le sport : Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques.
  9. Les collectivités territoriales : Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, et Caroline Cayeux, ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales4.

 

Bon à savoir : Quels sont les principaux gisements d’économies d’énergie en 2024 ?
Dans le top 5 des mesures permettant de réduire la consommation, nous retrouvons :

  1. L’abaissement de la température à 19 °C : entre 20 à 25 TWh/an économisés.
  2. La gestion intelligente des bâtiments tertiaires (BACS) : entre 8 et 10 TWh/an économisés.
  3. Les thermostats dans les logements : environ 6 TWh/an économisés.
  4. Les écogestes électriques : 5 TWh/an économisés.
  5. L’isolation des réseaux d’eau : entre 2 et 3 TWh/an économisés5.

 

Focus sur la sobriété énergétique dans les bâtiments

En France, les bâtiments tertiaires et résidentiels représentent près de 45 % de l’énergie finale consommée. Ils génèrent 20 % des émissions directes de gaz à effet de serre (GES). Pour diminuer leur consommation d’énergie, les acteurs ont engagé des mesures phares.

 

Chauffer, climatiser les bâtiments à des températures adaptées

Dans les locaux occupés à usage d’habitation, d’enseignement, les bureaux ou les établissements recevant du public, la réglementation prévoit :

  • Une température de 19 °C pour le chauffage ;
  • Une température de 26 °C pour la climatisation6.

Pour les locaux inoccupés, les seuils sont établis à :

  • 16 °C (durée d’inoccupation comprise entre 24 heures et 48 heures) ;
  • 8 °C (durée d’inoccupation supérieure ou égale à 48 heures)7.

Ces règles ne s’appliquent pas à certains types de bâtiments, à l’instar des établissements de santé ou des crèches. Les limites seront diminuées pour les gymnases, ateliers, gares ou zones de logistique.
Fédération des services énergie environnement (Fedene), Syndicat national de la maintenance et des services en efficacité énergétique (Synasav), syndicats de copropriété comme Nexity… Dans les bâtiments dont ils ont la gestion ou assurent la maintenance, tous s’engagent à faire respecter les consignes de températures.

 

Isoler, assurer la maintenance des équipements

20 % de la chaleur peut être perdue à cause de la longueur, mais aussi du manque d’isolation des réseaux d’eau. Isoler les circuits d’eau et de chauffage évite les déperditions. D’ici 2025, l’isolation sera obligatoire pour tout changement de chaudière. En parallèle, l’entretien des équipements est incontournable pour maintenir des performances optimales. Par exemple, le désembouage évite une perte d’efficacité de 17%8.

 

Diminuez les émissions de gaz à effet de serre de votre site avec Apex Energies

Vous souhaitez faire des économies d’énergie ? Réduire vos émissions de CO2 ? Produire une énergie verte, locale, décarbonée ? Apex Energies vous propose des solutions photovoltaïques adaptées à vos besoins : toiture solaire, hangar, centrale au sol, ombrière, serre, autoconsommation.
Par exemple, accompagné dans son projet par notre équipe, le Super U Lodève a installé des ombrières solaires sur son parc de stationnement. Résultat, il optimise son coût énergétique de 20 %. Sur 30 ans, il évite l’émission de 780 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

 

Les 3 points clés à retenir :

  • Début octobre 2022, le Gouvernement a dévoilé un plan de sobriété énergétique ambitieux.
  • Neuf groupes de travail ont été constitués pour aboutir à des mesures simples, opérationnelles, applicables à court terme.
  • Le réglage des températures, l’isolation des réseaux d’eau, la maintenance des équipements constituent les trois principaux leviers pour réduire la consommation des bâtiments.

 

Pour plus de renseignements, contactez-nous !

Le traitement des données à caractère personnel est nécessaire à l’examen de votre demande, faite à APEX ENERGIES, et le cas échéant à l’envoi d’informations commerciales. Conformément à la réglementation européenne en vigueur, vous disposez de droits d’accès, de rectification, d’effacement, de retrait de consentement, de limitation de traitement, d’opposition au traitement et de portabilité concernant vos données. Toutes les informations détaillées sur l’usage de vos données et l’exercice de vos droits figurent dans la charte relative à la protection des données à caractère personnel d’APEX ENERGIES.