Comment faire coïncider neutralité carbone (2050) et indépendance énergétique ?

À l’heure de l’augmentation du prix du gaz et de l’électricité, l’enjeu de l’indépendance énergétique est plus que jamais d’actualité. Pour atteindre l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050, il est essentiel d’apprendre à concilier indépendance/politique commune, transformation du modèle/réduction de la consommation énergétique, investissement/optimisation des coûts1. Apex Energies fait le point sur les solutions pour conjuguer réduction de la dépendance énergétique et neutralité climatique.

Indépendance énergétique de la France : un bilan mitigé

85 % des Français se disent prêts à agir en faveur de l’indépendance énergétique de la France. 69 % d’entre eux sont, par exemple, enclins à installer des panneaux solaires chez eux2. Si les citoyens semblent motivés à faire bouger les choses, qu’en est-il dans la réalité ? La France est-elle une bonne élève en matière d’indépendance énergétique ?

Pour rappel, le taux d’indépendance énergétique d’un pays mesure le rapport entre la production nationale d’énergies primaires (énergies renouvelables, hydraulique, nucléaire, gaz naturel, charbon, pétrole) et sa consommation, au cours d’une année. Il peut être calculé indépendamment, pour chaque source d’énergie, ou toutes énergies confondues3.

Au sein de l’Union européenne (UE), l’indépendance énergétique avoisine les 60 %. En France, elle est estimée à 47,6 %, contre 67,6 % en Allemagne, 77,5 % en Italie4.

Le développement des EnR : un levier incontournable pour concilier indépendance énergétique et neutralité climatique   

L’étude Futurs énergétiques 2050 du Réseau de transport d’électricité (RTE) a été rendue publique le 25 octobre 2021. Elle met en avant six scénarios de mix de production. L’objectif est d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, visée par la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) tout en renforçant l’indépendance énergétique du pays :

  1. Ce scénario programme l’abandon du nucléaire et 100 % d’énergies renouvelables en 2050. Il induit une multiplication par 21 de la quantité d’énergie solaire, par 4 de l’éolien terrestre, 30 de l’éolien en mer.
  2. Il retient une sortie plus progressive du nucléaire avec 100 % d’EnR en 2060 dont : 36 % de solaire, 23 % d’éolien terrestre, 21 % d’éolien maritime.
  3. Le scénario M1 est repris, avec un accent mis sur le développement des parcs éoliens.
  4. Il mise sur la complémentarité entre nucléaire/EnR. Il prévoit la construction de huit réacteurs de 3e génération EPR (European Pressurized Reactor). Les énergies renouvelables représenteraient plus de 60 % de la production totale.
  5. Il envisage la construction de 14 réacteurs nucléaires (deux tous les trois ans, à compter de 2035). Tout comme dans le scénario N1, les EnR produiraient les deux tiers de l’électricité à l’horizon 2050.
  6. Il inclut la construction de 14 réacteurs à eau pressurisée et de plusieurs mini-réacteurs modulaires d’appoint (SMR). En 2050, le nucléaire produirait 50 % d’électricité, comme les EnR5.

D’après les conclusions du Réseau de transport d’électricité, il n’est pas envisageable de décarboner le mix énergétique français sans accélérer le développement des énergies renouvelables.

 

 

Bon à savoir : Quel pourcentage d’électricité renouvelable couvre les besoins énergétiques de la France ?

En 2021, l’électricité verte couvre 24,9 % de la consommation d’électricité annuelle. De fortes disparités existent entre les régions avec une couverture de 44,7 % en Auvergne–Rhône-Alpes, 43 % en Occitanie, 1,9 % en Île-de-France, 9,7 % en Normandie6.

 

 

La maîtrise des consommations : une urgence pour émettre moins d’émissions de gaz à effet de serre (GES)  

L’efficacité énergétique doit permettre de « consommer moins ». RTE préconise de réduire la consommation d’énergie de 40 % en 30 ans7.

Acceptabilité sociale, enjeux de sureté des réacteurs, gestion des déchets nucléaires, champs magnétiques autour des lignes à très haute tension… Devant les problématiques soulevées par les moyens de production d’électricité non-renouvelable, la maîtrise des consommations se révèle être un allié de poids pour réduire les besoins énergétiques de la France. Elle contribue à :

  • Garantir la satisfaction des besoins énergétiques des générations futures ;
  • Diminuer les émissions de gaz à effet de serre ;
  • Augmenter le pouvoir d’achat des ménages ;
  • Améliorer la compétitivité des entreprises ;
  • Limiter les émissions de polluants atmosphériques ;
  • Réduire la facture énergétique de la France8.
Contribuer à la décarbonation du mix énergétique avec Apex Energies

Depuis plus de 30 ans, Apex Energies s’engage aux côtés de ses clients pour encourager les économies d’énergie. Nous vous accompagnons dans l’optimisation de votre performance énergétique, en vous tournant vers une source d’énergie plus durable, propre, verte, décentralisée : le soleil.

Contactez un conseiller Apex Energies pour découvrir nos solutions photovoltaïques clé en main.

 

Les 3 points clés à retenir :

  • Le taux d’indépendance énergétique de la France est en dessous du celui de l’Union européenne.
  • Dans les six scénarios avancés par RTE, le développement des énergies renouvelables apparaît comme une solution primordiale pour parvenir à l’objectif de neutralité climatique.
  • La maîtrise des consommations fait partie des leviers à la portée de tous pour réduire la dépense énergétique de la France.

1 https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/le-temps-du-debat/a-quel-prix-peut-on-atteindre-l-independance-energetique-8778010

2, 4 https://www.wedemain.fr/ralentir/independance-energetique-85-des-francais-prets-a-des-changements/

3 https://www.insee.fr/fr/metadonnees/definition/c1811

5 https://www.vie-publique.fr/en-bref/282092-transition-energetique-et-neutralite-carbone-les-scenarios-de-rte

6 https://assets.rte-france.com/prod/public/2022-02/Pano-2021-T4.pdf

7 https://assets.rte-france.com/prod/public/2021-12/Futurs-Energetiques-2050-principaux-resultats.pdf

8 https://www.ecologie.gouv.fr/action-france-lefficacite-energetique

Pour plus de renseignements, contactez-nous !

Le traitement des données à caractère personnel est nécessaire à l’examen de votre demande, faite à APEX ENERGIES, et le cas échéant à l’envoi d’informations commerciales. Conformément à la réglementation européenne en vigueur, vous disposez de droits d’accès, de rectification, d’effacement, de retrait de consentement, de limitation de traitement, d’opposition au traitement et de portabilité concernant vos données. Toutes les informations détaillées sur l’usage de vos données et l’exercice de vos droits figurent dans la charte relative à la protection des données à caractère personnel d’APEX ENERGIES.

Autoconsommation, Environnement : les autres articles