Le solaire au service du monde agricole

Dès la mise en place des tarifs d’achat de l’électricité photovoltaïque en 2006, la synergie entre énergie solaire et monde agricole est apparue comme une évidence, notamment sur le patrimoine bâti des exploitations. Aujourd’hui, avec la pression qui s’exerce sur le foncier, la tendance est au mariage entre énergie solaire au sol et cultures. Dans les deux cas, Apex Energies apporte des solutions. Pour soutenir les agriculteurs et respecter la terre nourricière…

En tant que spécialiste de la toiture et du photovoltaïque dans le bâtiment, Apex Energies a fait partie des développeurs pionniers dans l’implantation d’installations solaires au sein des exploitations agricoles. Autour de trois offres : la construction et la mise à disposition de hangars photovoltaïques pour stocker et protéger le matériel ou pour une activité d’élevage, la rénovation de toitures vétustes ou amiantées avec parfois un complément de revenus via un loyer ou encore une offre gratuite d’utilisation de serres photovoltaïques multi chapelles pour un usage agricole.

L’usage du bâtiment en contrepartie de l’exploitation d’une toiture solaire

Très vite, par la qualité de ses prestations, Apex Energies s’est construit une jolie réputation auprès des chambres d’Agriculture et du monde agricole. « En plus de notre travail de prospection, le bouche à oreille est une de nos principales sources d’opportunités » reconnaît Matthieu Grabowski, responsable commercial pour le bâti chez Apex Energies. Ainsi, dans ce secteur du bâti, près de 80% des clients de l’entreprise héraultaise sont des agriculteurs. « Notre philosophie est, avant tout, de partir de leurs besoins. Nous répondons à une demande précise répondant avant tout à leurs attentes. Et il est vrai que la construction et la mise à disposition d’un hangar agricole dispose d’un attrait important pour les agriculteurs. Mais les investissements peuvent être conséquents et contraignants poursuit Matthieu Grabowski. Le principe du partenariat est clair. C’est du gagnant-gagnant. Apex Energies finance et construit un hangar agricole. Elle laisse ensuite l’usage du bâtiment à l’agriculteur. En contrepartie, Apex Energies exploite la toiture photovoltaïque via un bail à construction sur trente ans. Au bout des trente ans, l’ensemble revient à l’agriculteur. « Suivant la localisation du bâtiment et la rentabilité de la centrale, nous pouvons prendre en charge les fondations, la charpente, la super structure, la couverture en bac acier, et même parfois le bardage. Pour un bâtiment clés en main ! Nous nous occupons de tout, de la faisabilité technique et urbanistique, en fonction des PLU (Plans Locaux d’Urbanisme) et PPR (Plans de Prévention des Risques) au financement et à la construction du hangar précise Matthieu Grabowski.

Un hangar pour le stockage, un hangar pour l’élevage

Jean-Baptiste et Delphine Lefevre, spécialistes de polycultures (une soixantaine d’hectares) et éleveurs de canards prêts à engraisser à Vielle-Soubiran dans le Nord-Est des Landes, ont fait appel à Apex Energies pour la construction d’un hangar en 2018 après avoir connu de nombreux échecs aux Appels d’Offres de la CRE (Commission de Régulation de l’Energie) accompagné par un autre développeur. Au bout de quelques mois, ils ont pu disposer d’un hangar flambant neuf de 1 800 m² couverts de 300 kWc de modules photovoltaïques pour protéger leur matériel agricole. « Au prix actuel de la construction, la formule proposée par Apex Energies a été une aubaine pour nous. Ce projet s’avère un excellent compromis entre nos besoins et leur activité solaire. Sur un plan pratique, nous disposions du permis de construire, ils ont fait tout le reste. C’est vraiment très appréciable » admet le couple d’éleveurs. Tellement satisfait du résultat, les époux Lefevre ont passé commande d’un deuxième hangar de 1600 m² pour leur activité d’élevage cette fois. Par suite des multiples épisodes de grippe aviaire et en cas d’épidémies, les éleveurs ont désormais obligation de confiner les canards avec une certaine densité à respecter. « Depuis 2015, avec ses normes, nous avons perdu 50% de notre production. Grâce à ce nouvel hangar, nous allons passer de 36 000 canards/an à 63 000. Un nouvel élan pour notre exploitation ! » se réjouit le couple passionné par son métier.

Des hangars de 800 m² minimum

On le voit ces projets de hangars photovoltaïques représentent souvent un moyen de soutenir l’activité des agriculteurs. Seule contrainte aujourd’hui au vu de la baisse des tarifs et pour parvenir à un équilibre financier viable, Apex Energies impose une surface minimum de 800 m² pour les hangars. « Nous compensons les baisses de tarifs par un effet d’échelle mais aussi par des innovations en matière de configuration de bâtiment, d’optimisation des surfaces, des débords de toitures avec bien sûr des panneaux de dernière technologie toujours plus performants afin de disposer de la puissance requise. Jusqu’à ces derniers mois, l’essentiel de ces projets passaient sur les fourches caudines des Appels d’Offres de la CRE (Commission de Régulation de l’Energie). Apex Energies y était très bien positionné avec la quasi-totalité des projets présentés lauréats. « Avec l’arrivée du guichet unique qui permet d’éviter les AO CRE jusqu’à 500 kWc, nous allons être encore plus réactifs sur les délais et gagner les quatre à cinq mois d’attente que nous imposaient les Appels d’Offres. Toutes les équipes d’Apex Energies se tiennent prêtes pour cette nouvelle étape qui dopera le marché du hangar agricole pendant les prochains mois » assure Matthieu Grabowski. Au-delà de la construction d’hangars neufs, Apex Energie réalise également des rénovations de toitures. Les agriculteurs profitent de l’opportunité solaire pour remettre en état ou désamianter un toit. Cette opération leur confère également un petit complément de revenus par la location de la toiture pendant plusieurs années. Un apport non négligeable !

L’agrivoltaïsme au cas par cas

Le solaire dans l’agriculture, c’est aussi cette nouvelle notion d’agrivoltaïsme, c’est-à-dire les synergies entre les protections solaires génératrices d’électricité et le développement des cultures de plus en plus soumises au réchauffement climatique, aux aléas météorologiques (grêle, orages violents, dôme de chaleur) et à la sécheresse. Dans ce domaine, Apex Energies met déjà à disposition gratuitement, à l’instar des hangars, des serres Venlo multi chapelles équipées de verre sur les pans de toitures au Nord et de modules solaires au Sud. Apex Energies en a déjà construit plusieurs autres serres étant en phase de développement pour des puissances comprises entre trois et cinq MW. Ces serres sont à destination du maraîchage, de la production de framboises ou de petits arbustes fruitiers… avec contrôle précis des températures, de l’hygrométrie, de la ventilation… De quoi protéger et optimiser les cultures ! D’autres solutions au sol sont en développement chez Apex Energies notamment sur des terrains en déprise agricole ou à faible valeur ajoutée agronomique. Quatre études sont ainsi en cours avec des technologies différentes qui mêlent des ombrages en hauteur, fixes ou dotés de trackers. « Avec chaque agriculteur, c’est vraiment du cas par cas. Nous ne plaquons pas un modèle. Avant de lancer un projet agrivoltaïque, nous partons à la rencontre de la Chambre d’Agriculture, de la SAFER et des représentants du territoire. Nous réalisons une étude agricole préalable approfondie qui tient compte de l’histoire locale et des besoins locaux. La philosophie du projet repose sur la remise en culture ou la valorisation des terrains via une activité cohérente au sein du territoire concerné. Maraîchage, arboriculture, viticulture, élevage, nous réalisons des analyses contextuelles des problématiques locales, des études de marché, la prévalence des circuits courts etc. » confie Xavier Le Roux, responsable du développement des centrales au sol chez Apex Energies.  Du sur mesure photovoltaïque, pour relancer une activité de culture ou en améliorer les rendements. L’énergie solaire au service de la terre nourricière…

 

 

 

 

Autres Actualités

Précédent
Suivant