Dans le photovoltaïque, l’ingénierie est aussi financière

De forte intensité capitalistique, l’activité de développeur photovoltaïque requiert un savoir-faire de haute volée en matière d’ingénierie financière. Entre le financement de l’entreprise elle-même et celui des projets photovoltaïques réalisés en grappe ou au cas par cas, le business model est radicalement différent. Sans oublier le financement participatif ancré dans l’ADN d’Apex Energies ! On fait le tour de la question avec Paul-Emile Chauvin, en charge des transactions financières du Groupe.

Les chiffres donnent un peu le tournis. En 2024, Apex Energies investira 150 millions d’euros sur des programmes photovoltaïques. En 2025, ce sera 200 millions et en 2026, près de 250 millions d’euros. Le rythme sera soutenu, pour un développement étoffé d’un portefeuille PV à haute intensité capitalistique. Sur le sujet, l’expertise d’Apex Energies fait référence. Sa capacité à développer et à financer une multitude de hangars agricole, quasiment un par jour ouvrable, en fait une entreprise à part dans la maîtrise des structurations économiques de projets.

« Notre business model repose donc sur notre capacité à lever des fonds »

« En ce qui concerne les investissements dans les projets photovoltaïques, nous parvenons à nous financer grâce aux revenus futurs générés par les centrales solaires. C’est-à-dire des revenus à forte solvabilité provenant de tarifs d’achat de l’électricité garantis par l’Etat, et qui nous permettent de nous endetter à hauteur de 90 à 95 % des coûts de la construction sur des durées de 20 à 25 ans. Parfois même jusqu’à 100%. Notre business model repose donc sur notre capacité à lever des fonds dans une logique de long terme, et la confiance des banques témoigne de l’aboutissement d’un travail d’équipe exceptionnel ou chacun joue un rôle prépondérant pour le collectif car tous les services d’Apex sont impliqués dans la réalisation de centaines de projets de qualité justifiant tous de leur « bancabilité » » analyse de manière très pragmatique Paul-Emile Chauvin. La négociation fait partie intégrante du quotidien des 6 membres l’équipe financement, qui cultivent tous l’art de convaincre les banquiers via des business plans qui ne laissent rien au hasard. Un métier d’exigences !

Augmentation des taux et du coût des matériels

Ces trois dernières années, les financements des centrales solaires ont dû faire face à la hausse des taux d’intérêt qui ont considérablement impacté les flux financiers des projets. Conjointement, l’augmentation des prix des matériaux dans le climat post-covid et guerre en Ukraine a également fortement grevé les CAPEX et les délais d’approvisionnement. « Une double problématique dont a heureusement tenu compte le gouvernement français en soutenant la filière au nom de la souveraineté énergétique durable. La révision à la hausse du tarif d’achat de l’électricité actée par la modification de l’arrêté législatif dit  « S21 », passant la rémunération du MWh produit par les centrales de 98 euros à 130 euros, a permis de faire face » précise Paul-Emile Chauvin. Aujourd’hui, même si les taux demeurent élevés, le coût des matériels est désormais sur une tendance baissière. Le financement des projets a retrouvé un peu plus de sérénité.

24 millions d’euros de financement participatif

Dans ces projets de développement et depuis toujours, Apex Energies a également recours au financement participatif. « Il s’agit là de l’identité de l’entreprise. Cela est dans notre ADN, nos valeurs profondes. Nous proposons des investissements citoyens aussi et surtout quand la réglementation ne l’impose pas. Depuis les débuts d’Apex, nous avons collecté plus de 24 millions d’euros via les plateformes spécialisées du secteur comme Enerfip, Lendosphère, Lendopolis ou très récemment Lita. Les citoyens se sentent ainsi investis dans la transition énergétique. Dans une approche qui favorise largement l’acceptabilité des projets ! » conclut Paul-Emile Chauvin. Dans le développement des centrales photovoltaïques, le financement est l’une des clés de la réussite des projets. Un savant équilibre entre partage de la valeur entre les développeurs et les territoires qui les accueillent. En ce domaine, Apex Energies dispose incontestablement d’une longueur d’avance.

Les banques régionales en appui

Le Groupe, désormais détenu par le fonds MGREF2, est soutenu aussi bien au niveau corporate qu’au niveau des projets par plus d’une quarantaine d’établissement financiers avec qui il s’attache à nouer des relations de confiances, et autant que faire se peut locales. Parmi ses principaux financeurs on retrouve notamment le groupe Crédit Agricole, le Groupe BPCE, ou encore Bpifrance.

Pour plus de renseignements, contactez-nous !

Le traitement des données à caractère personnel est nécessaire à l’examen de votre demande, faite à APEX ENERGIES, et le cas échéant à l’envoi d’informations commerciales. Conformément à la réglementation européenne en vigueur, vous disposez de droits d’accès, de rectification, d’effacement, de retrait de consentement, de limitation de traitement, d’opposition au traitement et de portabilité concernant vos données. Toutes les informations détaillées sur l’usage de vos données et l’exercice de vos droits figurent dans la charte relative à la protection des données à caractère personnel d’APEX ENERGIES.