Qu’est-ce que l’autoconsommation et quel en est le fonctionnement ?

Faire face à l’augmentation des coûts de l’énergie, participer à l’effort collectif de réduction de l’empreinte carbone, être en cohérence avec les obligations réglementaires, autant de défis que doivent relever les entreprises du tertiaire à l’heure du réchauffement climatique. Avec à une énergie solaire produite et consommée localement en circuit direct, les entreprises peuvent, à travers l’autoconsommation, conjuguer participation à la réduction de leur empreinte écologique et maîtrise de leur facture énergétique.

 

L’autoconsommation énergétique : définition et enjeux

 

L’autoconsommation photovoltaïque consiste pour une entreprise à consommer l’électricité produite par sa propre centrale solaire, installée en toiture d’un bâtiment ou au sol (ombrière de parking par exemple). Cette énergie produite par les panneaux solaires est directement et prioritairement utilisée pour couvrir les besoins énergétiques du bâtiment, et dans la situation où ceux-ci s’avèreraient supérieurs à la production générée par l’installation photovoltaïque, le relais d’apport en électricité serait assuré par le fournisseur traditionnel afin de garantir la continuité sans arrêt de l’activité.

 

On distingue donc deux manières d’autoconsommer l’électricité photovoltaïque :

 

  • L’autoconsommation totale: l’installation solaire fournit l’électricité d’un bâtiment et dès que l’énergie produite devient insuffisante, le relais est assuré par le réseau électrique traditionnel
  • L’autoconsommation avec revente du surplus: lorsque la production d’électricité générée par la centrale solaire est supérieure à la consommation de l’entreprise, ce surplus est réinjecté dans le réseau et revendu  au réseau public à un tarif avantageux pour une durée de 20 ans, ce qui représente par conséquent une nouvelle source de revenu.

L’autoconsommation dans le cadre d’un investissement photovoltaïque offre alors de nombreux avantages pour les entreprises : une production locale d’énergie verte, une maîtrise de ses coûts énergétiques et une source de revenus complémentaires en cas de revente du surplus.

 

Autoconsommation individuelle ou collective ?

 

Il existe 2 grands principes d’autoconsommation : générée par l’entreprise pour son propre compte ou bien de manière mutualisée au niveau micro-local.

 

  1. L’autoconsommation individuelle :

 

Principe le plus courant, il s’agit de l’installation d’une centrale photovoltaïque produisant de l’énergie pour le compte d’une seule entité.

Dans la mise en place d’un projet d’autoconsommation individuelle, cette centrale ne sera pas raccordée au réseau public Enedis puisque l’intégralité de l’électricité produite sera consommée par l’entreprise. A la suite d’une étude préalable des besoins en consommation de votre entreprise, les experts ORA évalueront la surface nécessaire pour votre future centrale et le potentiel de réduction de votre facture énergétique

 

  1. L’autoconsommation collective :

 

Il est également possible de jouer la carte du collectif dans la production d’énergie verte : au niveau micro-local, c’est à dire dans un rayon de moins de 3 kilomètres, plusieurs entreprises ou collectivités mettent en commun leur production d’énergie solaire et, à travers un pacte collectif, la redistribuer aux membres de ce groupement.

 

Les avantages de l’autoconsommation énergétique

 

Ils sont multiples : principalement financiers, ils sont également en lien avec la responsabilité des entreprises en matière de participation à la transition énergétique inscrite dans le décret tertiaire.

 

  1. La réduction de sa facture énergétique :

 

Même si chaque entreprise est différente, en fonction de sa localisation, de ses besoins en électricité, du type de bâtiments dont elle dispose, l’investissement dans une centrale photovoltaïque permet de réduire jusqu’à 40% sa facture énergétique. L’autoconsommation qu’elle soit totale ou partielle, est un levier important dans une stratégie de lutte contre la hausse constante du coût de l’électricité.

 

  1. La participation à la transition énergétique de la France :

 

S’adapter aux nouveaux enjeux environnementaux est un élément clé de différenciation des entreprises dans leurs actions de communication et de recrutement : en affirmant votre position d’acteur green, vous témoignez de votrecontribution à la lutte contre les effets du réchauffement climatique. Une action qui saura sans aucun doute séduire vos clients, grâce à une communication sur vos actions responsables, et vos salariés, actuels comme futurs.

 

  1. Un pas vers l’application du décret tertiaire :

 

Le décret tertiaire du 23 juillet 2019, oblige les bâtiments à usage tertiaire à réduire leur consommation d’énergie finale.

Même si la production d’énergie verte par votre centrale photovoltaïque en autoconsommation n’agit pas directement sur la baisse de consommation au sein de votre entreprise, elle permet de réduire la demande en électricité délivrée par le fournisseur d’énergie du réseau traditionnel. Un premier pas vers l’autonomie énergétique attendue par l’application du décret tertiaire, en complément de dispositifs d’économie qu’ORA peut vous aider à mettre en place au sein de votre entreprise.

 

ORA vous accompagne dans votre politique d’éco-responsabilité énergétique

 

Les équipes d’ORA, spécialistes des démarches d’économie d’énergie dans le domaine tertiaire et industriel, vous accompagne dans vos démarches de transition énergétique : au delà de la mise en place de systèmes de réduction des coûts, nous prenons en charge votre projet de A à Z, de l’étude des besoins jusqu’à la mise en service et la gestion des performances de vos centrales photovoltaïques en autoconsommation.

Depuis 30 ans, Apex Energies est le maître d’oeuvre de nombreux projets de transition vers l’indépendance énergétique des entreprises.

Autres Actualités

Précédent
Suivant