Peut-on encore se passer aujourd’hui d’instaurer une démarche RSE en entreprise ?

Aujourd’hui, grâce à la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), les entreprises ont le pouvoir d’améliorer leur empreinte environnementale et sociale. Longtemps considérée comme réservée aux grands groupes, la démarche RSE concerne désormais l’ensemble des acteurs économiques. TPE, PME, ETI, grandes entreprises, multinationales, collectivités… Tous peuvent contribuer aux enjeux du développement durable. En mettant en œuvre une politique RSE, les entreprises cherchent à avoir un impact sociétal positif, tout en étant viables économiquement. De plus en plus incontournable, cette démarche constitue un véritable levier de compétitivité. Apex Energies vous explique pourquoi.

 

2022, une année pleine d’opportunités pour la RSE

D’après le Baromètre 2022 de la RSE, l’année est marquée par de nombreuses avancées :

  • La RSE s’impose aux plus hauts niveaux stratégiques et décisionnels. Au sein de 89 % des entreprises interrogées, le COMEX est moteur ou favorable à la mise en place d’une politique RSE ;
  • L’environnement est l’axe d’action prioritaire des démarches RSE. 86 % des sociétés sensibilisent leurs collaborateurs à cette thématique. D’ici fin 2022, 3 sociétés sur 4 auront évalué leur empreinte carbone ;
  • Les entreprises affirment leur implication en faveur de l’intérêt général. 77 % des répondants ont déjà déployé des actions d’engagement sociétal ou de philanthropie ;
  • Les obligations règlementaires ont un réel impact sur les pratiques RSE. L’intégralité des grands groupes sondés aura réalisé son bilan carbone d’ici la fin 2022. 88 % des sociétés soumises à l’obligation d’évaluer leur index égalité l’ont effectué[1] .

 

Bon à savoir : Quels sont les freins à surmonter pour augmenter son impact ?

Le manque de ressources (temps, main-d’œuvre, budget) constitue le frein le plus important à lever pour mettre en place une politique RSE. Par exemple, 1 entreprise sur 3 n’a pas consacré de budget à la RSE. L’implication des collaborateurs constitue un enjeu de taille. En effet, moins de 6 % des salariés se sentent investis dans la politique RSE de leur entreprise. Enfin, certaines questions comme celles autour des LGBTQIA+ sont encore absentes des politiques. La sensibilisation des employés et le déploiement d’actions d’inclusion pourraient inverser la tendance[2].

 

TPE, PME, ETI, grands groupes : quel engagement dans la RSE ?

Les entreprises s’engagent, à leur manière, dans la RSE. Le Baromètre 2022 de la RSE a dégagé de grandes tendances pour les TPE, PME, ETI, grands groupes[3].

 

Les très petites entreprises (TPE) de moins de 10 salariés

Les TPE ont peu, voire pas de ressources consacrées à la RSE. Les actions lancées sont souvent portées par les collaborateurs (évaluation des consommations de papier, encouragement du télétravail, établissement d’un plan de réduction des déchets, etc.) Ces entreprises sont peu matures sur la question de la responsabilité sociétale. Leur démarche manque encore de structuration. La motivation principale des TPE à accélérer la RSE est liée à l’urgence sociale et environnementale. La petite taille de ces entreprises leur confère un atout de taille : l’agilité.

 

Les petites et moyennes entreprises (PME) entre 11 et 200 collaborateurs

Dans les PME, la RSE n’est pas toujours la priorité pour les parties prenantes internes. Leur manque de maturité sur les questions de responsabilité sociétale rend difficile leur implication. Les PME ont lancé plusieurs actions sur les thématiques RSE (isolation des bâtiments, gestion de la qualité de l’air intérieur (QAI), mise en place d’une politique d’achats responsables, etc.) Toutefois, elles ne sont pas encore structurées. Contrairement aux TPE, elles dédient une petite équipe et un budget limité à la mise en œuvre de la démarche.

 

Les entreprises de taille intermédiaire (ETI) entre 201 et 5 000 employés

La constitution d’équipes RSE de 1 à 3 personnes permet aux ETI d’avoir une maturité plutôt avancée sur les différents sujets. Les chantiers sont en cours de structuration (emploi des jeunes et des séniors, lutte contre l’obsolescence programmée, actions en faveur de l’égalité hommes-femmes, formations sur le droit à la déconnexion, etc.) Du fait de la taille de l’entreprise, les parties prenantes internes, comme les salariés, peuvent rencontrer des difficultés à s’impliquer.

 

Les grands groupes de plus de 5 000 salariés

Les grands groupes sont actifs depuis plus longtemps sur les sujets RSE. Leur maturité avancée favorise l’implication des parties prenantes internes comme externes. Ils déploient des actions structurées, répondant à des enjeux forts de marque employeur et d’image de marque (promotion du sport en entreprise, incitation à la mobilité douce, verdissement de la flotte de véhicules, etc.) Leurs équipes RSE sont constituées de 3 à 10 personnes, avec des budgets importants.

 

Le bilan carbone, un incontournable des politiques RSE

Le bilan carbone constitue la première étape pour diminuer ses émissions de gaz à effet de serre (GES). En métropole, son établissement (tous les quatre ans) est exigé pour les sociétés employant plus de 500 collaborateurs[4]. D’après le Baromètre de la RSE 2022, le bilan carbone devient un élément capital des démarches environnementales des entreprises sondées. 96 % des entreprises ayant évalué leur empreinte carbone se sont fixé des objectifs de diminution d’émissions de GES[5].

 

Réduisez votre empreinte carbone grâce au photovoltaïque avec Apex Energies

Toiture solaire, Hangar photovoltaïque, centrale au sol, ombrière photovoltaïque, serre, autoconsommation … Nos solutions vous permettent d’affirmer votre engagement RSE. Sur le volet environnemental, elles vous aident à diminuer efficacement vos émissions de CO2.
Vous souhaitez devenir producteur d’une énergie propre, locale, décarbonée ? Opter pour un investissement facilement valorisable auprès de vos parties prenantes ?
Contactez nos experts de l’énergie du futur.

 

Les 3 points clés à retenir :

  • Instaurer une démarche RSE est devenu incontournable, quel que soit le secteur d’activité ou la taille de l’entreprise.
  • TPE, PME, ETI, grands groupes : chaque type d’entreprise s’implique à son échelle sur les sujets RSE.
  • Le photovoltaïque est une solution idéale pour réduire son empreinte carbone tout en renforçant sa politique RSE.

 

[1] à [3], [5] https://www.vendredi.cc/barometre-rse-2022#Form-barometre-2022
[4] https://www.economie.gouv.fr/cedef/bilan-carbone-entreprise

Pour plus de renseignements, contactez-nous !

Le traitement des données à caractère personnel est nécessaire à l’examen de votre demande, faite à APEX ENERGIES, et le cas échéant à l’envoi d’informations commerciales. Conformément à la réglementation européenne en vigueur, vous disposez de droits d’accès, de rectification, d’effacement, de retrait de consentement, de limitation de traitement, d’opposition au traitement et de portabilité concernant vos données. Toutes les informations détaillées sur l’usage de vos données et l’exercice de vos droits figurent dans la charte relative à la protection des données à caractère personnel d’APEX ENERGIES.