L’autoconsommation en France : le levier essentiel pour sortir de la dépendance aux énergies fossiles

L’autoconsommation est incontournable pour augmenter notre indépendance face aux combustibles russes[1], selon Agnès Pannier-Runacher. La Russie est le 2e fournisseur de gaz de la France, derrière la Norvège[2]. L’autoconsommation fait partie des piliers permettant de parvenir à une économie neutre en carbone à l’horizon 2050. Le 26 septembre 2022, la ministre de la Transition énergétique a présenté en Conseil des ministres un projet de loi. Il vise à stimuler le développement des énergies renouvelables (EnR). Comme l’a constaté ENERPLAN, l’autoconsommation ne fait pas partie des mesures proposées. Pour pallier cet oubli, le syndicat des professionnels de l’énergie solaire a construit un plan national. Il propose des actions concrètes pour intensifier le déploiement de circuits courts d’énergie solaire, sur tout le territoire. Apex Energies fait le point sur le rôle de l’autoconsommation photovoltaïque dans la sortie des énergies fossiles.

 

Le fort développement de l’autoconsommation photovoltaïque en France

Depuis 2017, les raccordements d’une puissance inférieure à 36 kWc doublent tous les deux ans[3]. 250 MW ont été installés en 2021, contre 400 à 500 MW déjà raccordés en 2022[4]. Sur le deuxième semestre 2022, 207 MW sont en cours d’installation[5]. D’après Enedis, le volume des projets d’autoconsommation photovoltaïque a bondi de 168 % en dix mois[5]. ENERPLAN souhaite renforcer cette tendance. Il vise un rythme de 1 GW par an en 2023, puis de 1,5 GW en 2024[7]. D’ici 2026, le syndicat mise sur une production en autoconsommation de 10 GW/an[8].

 

Bon à savoir : Des objectifs en phase avec la stratégie solaire de l’Union européenne (UE)

Le 18 mai 2022, la Commission européenne a dévoilé le plan REPowerEU. Son objectif ? Sortir l’UE de sa dépendance aux énergies fossiles d’origine russe, d’ici 2027. Avec une enveloppe budgétaire de 300 millions d’euros, il place l’énergie solaire au cœur de ses ambitions[9]. Il propose de rendre les panneaux photovoltaïques obligatoires pour les bâtiments publics ou commerciaux de plus de 250 m² en 2027. Il entend aussi simplifier la délivrance de permis pour les projets solaires[10].

 

Pourquoi l’autoconsommation est un pilier indispensable devant le défi énergétique et climatique ?

L’électricité solaire photovoltaïque cumule trois avantages. Elle est :

  • Compétitive ;
  • Rapidement déployable ;
  • Plébiscitée par les Français[11].

Elle a la capacité de satisfaire les besoins d’augmentation de production d’électricité décarbonée à l’horizon 2030[12]. Le solaire génère des retombées d’un point de vue économique, environnemental et sociétal, sur l’ensemble des territoires.

 

L’autoconsommation, un modèle économique répondant aux grands enjeux stratégiques de la France

Dans un contexte géopolitique marqué par l’incertitude, l’autoconsommation photovoltaïque apparaît comme une solution pour :

  • Sécuriser l’approvisionnement électrique du pays ;
  • Renforcer notre autonomie énergétique. En un an, le prix du MWh de gaz a été multiplié par plus de 8. Il a atteint 194 € en juin 2022, alors qu’il était à 20 €/MWh en début d’année[13];
  • Garantir notre souveraineté nationale.

-40 % d’émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2030, par rapport à 1990, 20,1 GW de capacités de production solaires en 2023, 44 GW en 2028 [14]… La multiplication par 7 à 22 des capacités solaires d’ici 2050 est indispensable pour atteindre les objectifs climatiques nationaux[15].

L’important développement du solaire s’inscrit dans une dynamique mondiale. Cette dernière est source d’opportunités pour les acteurs économiques français. Ils pourront, par exemple, envisager des exports à l’international.

 

Le solaire, une énergie propre aux impacts environnementaux maîtrisés

Le taux d’émissions moyen de GES est de 20 à 30 gCO2eq/kWh[16]. Ce chiffre tient compte du cycle de vie complet des centrales photovoltaïques. Grâce au parc solaire installé, la France a évité 740 ktCO2eq d’émissions[17].

Les technologies liées aux énergies renouvelables ont l’avantage d’être réversibles, recyclables, démontables. Pour améliorer la gestion de la fin de vie des centrales solaires, la France compte :

  • 177 points d’apport volontaire ;
  • 5 sites de traitement de panneaux[18].

Le taux de valorisation des panneaux PV atteint 94 %. Ils sont recyclables à hauteur de 85 %[19]. À titre de comparaison, l’électroménager affiche un taux de recyclage moyen de 76 %[20].
Le solaire sur toiture et les ombrières ont des effets limités sur l’environnement. Même si les impacts sur les milieux existent, ils sont limités par le caractère non permanent des centrales au sol. Leur facilité de démantèlement permet un retour à l’état initial, en maîtrisant les altérations du sol.

 

Réduisez efficacement votre facture d’électricité avec Apex Energies

Toitures solaires, ombrières, centrales au sol, hangar ou serre… Apex Energies dimensionne votre projet en autoconsommation photovoltaïque selon vos besoins énergétiques. Vous souhaitez devenir acteur du changement ? Vous adapter aux nouveaux enjeux environnementaux ? Obtenir une visibilité à long terme sur le tarif de l’énergie ? Contactez nos experts.

 

Les 3 points clés à retenir :

  • Le marché de l’autoconsommation connaît une forte croissance depuis 2017.
  • L’autoconsommation photovoltaïque contribue à l’atteinte des objectifs climatiques, à l’échelle nationale et européenne.
  • Le solaire participe à la réduction des émissions de GES de la France.

 

[1], [5], [6] https://www.actu-environnement.com/ae/news/autoconsommation-solaire-projet-loi-acceleration-enr-enerplan-40317.php4
[2], [11] à [20] https://franceterritoiresolaire.fr/energie-solaire-faire-entrer-la-france-dans-une-nouvelle-ere-energetique/
[3], [4], [7], [8] https://www.enerplan.asso.fr/medias/publication/50MesuresENERPLANPlan_Autoconsommation.pdf
[9], [10} https://occitanie-europe.eu/la-commission-publie-son-plan-repowereu-pour-un-approvisionnement-sur-et-durable-en-energie/

Pour plus de renseignements, contactez-nous !

Le traitement des données à caractère personnel est nécessaire à l’examen de votre demande, faite à APEX ENERGIES, et le cas échéant à l’envoi d’informations commerciales. Conformément à la réglementation européenne en vigueur, vous disposez de droits d’accès, de rectification, d’effacement, de retrait de consentement, de limitation de traitement, d’opposition au traitement et de portabilité concernant vos données. Toutes les informations détaillées sur l’usage de vos données et l’exercice de vos droits figurent dans la charte relative à la protection des données à caractère personnel d’APEX ENERGIES.