100 % renouvelable en 2023, est-ce réaliste ? Dans quelle source d’énergie devrait-on investir en France ?

Dans un paysage en mouvement où s’organisent des marches pour le climat, où « qualité de l’air et énergies renouvelables » ponctuent les conversations au sommet, où la législation demande des plans d’action concrets, où aides financières et développement du secteur privé ont permis de réduire les coûts de production des Energies Renouvelables (EnR) pour les rendre compétitives…

Le constat est lourd : la France reste encore très en retard face à certains voisins européens.

 

APEX Energies dresse un état des lieux et apporte ses solutions pour que chacun participe au développement d’un monde sans impact sur le climat.

 

 

L’enjeu est posé

 

En 2015, la LTECV [1]prévoit notamment une augmentation de 50% du déploiement des EnR d’ici 2023. En 2030, 33% de l’ensemble de nos énergies devront être renouvelables. Si nous avons progressé (10 points en 16 ans) ça ne suffit pas ! Nous fixions 23% en 2020 et effleurons 19% aujourd’hui. En 2019, la loi Energie-climat répond à l’urgence écologique et pose l’objectif d’atteindre la neutralité carbone à horizon 2050 en divisant par 6, au moins, nos émissions de gaz à effet de serre.

Pour décarboner, il faudra donc une transformation verte de la société et un engagement collectif des élus et des citoyens.

 

Le défi français

 

Le 25 octobre, le Réseau Transport d’Électricité publiait son rapport « Futurs énergétiques 2050 » qui dessine un avenir énergétique français dépourvu de toute énergie fossile. Comme le charbon, gaz et pétrole seront bannis au profit d’énergies non-émettrices du CO2.

À la fin de la Cop26, le nucléaire cherche encore sa place dans ce nouveau mix électrique optimal. Faut-il complètement en sortir ou remplacer les réacteurs vieillissants du parc français ? RTE pose 6 scénarios techniquement et économiquement viables allant de 50% de la part du nucléaire conservée à une France 100% renouvelable. Si l’alternative électronucléaire est une réponse anti-pollution, elle reste largement contestée. En cause ? Les déchets radioactifs générés et la facture finale du démantèlement des centrales.

Le rapport RTE tombe à 6 mois des présidentielles. Alors qu’Emmanuel Macron annonçait « J’ai été élu sur une réduction à 50 % de sa part et je tiendrai cet engagement » et a récemment déclaré construire de nouveaux EPR (European Pressurized water Reactor), le nucléaire est au cœur du débat et les têtes de partis vont devoir faire des choix.

Quel que soit le scénario adopté, il est urgent de mettre en place une politique écologique draconienne pour que la France puisse atteindre ses objectifs.

 

Des opérations concrètes pour passer à l’action

Plus qu’une obligation politique, le changement climatique s’inscrit dans une réalité sociétale où notre qualité de vie et l’avenir des générations futures sont en jeu.

L‘État français a fait progresser la législation, la fiscalité et les investissements en faveur de la transition écologique. On note :

  • l’augmentation de la taxe carbone ;
  • les aides financières de l’ADEME ;
  • la baisse des coûts de production notamment pour le solaire qui, d’après l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), a baissé́ de 85 % depuis 2010.

 

Dans une société en pleine mutation, les EnR (biocarburants, solaire, hydro-électricité́, biomasse, éolien terrestre et maritime, gaz renouvelables, géothermie…) apportent des solutions dans l’évolution du système énergétique. En 10 ans, leur production a augmenté de 65%.

 

Nos solutions photovoltaïques

 

La loi Énergie-climat prévoit que 30% des toitures des nouveaux bâtiments industriels ou artisanaux de plus de 1000m² soient recouvertes de panneaux solaires ou végétalisées.

Aujourd’hui, le photovoltaïque représente une puissance de plus de 12GW (soit 2% de la production de notre électricité). Il devra être multiplié 7 pour atteindre la neutralité climatique fixée à 2050. Pionnier dans le photovoltaïque, APEX Energies fait partie des acteurs qui aideront à bâtir le monde de demain.

Depuis 30 ans, grâce au pouvoir du solaire nous créons une électricité propre, durable, locale et économique. Nous travaillons exclusivement avec les collectivités, les entreprises tertiaires ou industrielles, les grandes surfaces GMS et enfin les agriculteurs et propriétaires fonciers qui, tous,  souhaitent participer activement à la transition énergétique en hébergeant une centrale ou en développant un projet d’autoconsommation.

De l’étude de faisabilité à la recherche de financement, de la construction à la maintenance, de la sécurisation à l’exploitation des sites, nous offrons un accompagnement personnalisé et nous portons garant de l’entière satisfaction de nos clients.

[1]LOI de la Transition Energétique pour la Croissance Verte

Pour plus de renseignements, contactez-nous !

Le traitement des données à caractère personnel est nécessaire à l’examen de votre demande, faite à APEX ENERGIES, et le cas échéant à l’envoi d’informations commerciales. Conformément à la réglementation européenne en vigueur, vous disposez de droits d’accès, de rectification, d’effacement, de retrait de consentement, de limitation de traitement, d’opposition au traitement et de portabilité concernant vos données. Toutes les informations détaillées sur l’usage de vos données et l’exercice de vos droits figurent dans la charte relative à la protection des données à caractère personnel d’APEX ENERGIES.

Autres Actualités

Précédent
Suivant